Édifice Price

Client : Ivanhoé Cambridge

Lieu : 65, rue Sainte-Anne, Québec (Québec)

Année d’achèvement du projet : 2013

Bien en vue au milieu de la spectaculaire silhouette du Vieux-Québec, l’emblématique édifice Price, de style Art déco, compte 17 étages et est l’un des rares gratte-ciel patrimoniaux du Canada. Il a été conçu en 1928 par les prédécesseurs de DFS, Ross & McDonald. En 1983, il a été racheté par la ville de Québec, avant qu’en 2001, les 16e et 17e étages ne deviennent la résidence officielle du premier ministre du Québec.

Au fil du temps, l’exposition aux éléments, notamment aux forts vents venant du Saint-Laurent, a entraîné des infiltrations d’eau qui ont provoqué la détérioration de la maçonnerie, le déplacement et le mouvement de pierres, des fissures, des épaufrures, des éclatements et des délaminations de pierres, ainsi que la perte de solins de parapet. Le projet comprenait la restauration de la maçonnerie et des fenêtres à guillotine en bois, ainsi que la réparation de la structure en acier rouillée et des solins en cuivre.

Réalisés en trois phases, les travaux comprenaient également la réfection des toits plats, le remplacement des solins ornementaux en cuivre et la restauration de la maçonnerie et des fenêtres des façades sud et ouest.

Client : Ivanhoé Cambridge

Lieu : 65, rue Sainte-Anne, Québec (Québec)

Année d’achèvement du projet : 2013

Bien en vue au milieu de la spectaculaire silhouette du Vieux-Québec, l’emblématique édifice Price, de style Art déco, compte 17 étages et est l’un des rares gratte-ciel patrimoniaux du Canada. Il a été conçu en 1928 par les prédécesseurs de DFS, Ross & McDonald. En 1983, il a été racheté par la ville de Québec, avant qu’en 2001, les 16e et 17e étages ne deviennent la résidence officielle du premier ministre du Québec.

Au fil du temps, l’exposition aux éléments, notamment aux forts vents venant du Saint-Laurent, a entraîné des infiltrations d’eau qui ont provoqué la détérioration de la maçonnerie, le déplacement et le mouvement de pierres, des fissures, des épaufrures, des éclatements et des délaminations de pierres, ainsi que la perte de solins de parapet. Le projet comprenait la restauration de la maçonnerie et des fenêtres à guillotine en bois, ainsi que la réparation de la structure en acier rouillée et des solins en cuivre.

Réalisés en trois phases, les travaux comprenaient également la réfection des toits plats, le remplacement des solins ornementaux en cuivre et la restauration de la maçonnerie et des fenêtres des façades sud et ouest.

Dessins originaux de Ross et McDonald. C’est toujours un privilège de pouvoir contribuer à la préservation de l’héritage de nos prédécesseurs.

Tous les solins et ventilateur de toit plat en cuivre ont été fièlement reproduits avec l’implication d’un ferblantier expérimenté.

To top